dimanche 8 février 2009

Rencontres en 17

Me voilà de retour à Paris, après une semaine passée en Charente-Maritime à l'invitation de Larochellivre dans le cadre de leur opération "Ecrivains en 17".
Je tiens à remercier d'abord les élèves du Collège Emile Combes de Pons, et particulièrement Dylan H. dont je n'oublierai pas la rencontre, ceux du collège Fontbruand de Saint-Porchaire et enfin ceux du collège Fabre d'Eglantine de La Rochelle.
Je remercie également chaleureusement les documentalistes, professeurs de lettres et bibliothécaires qui ont organisé ces échanges et ont fait en sorte que chacun d'eux soit pour moi un grand moment d'émotion.
Remerciements au public, enfants, parents, grands-parents et autres, venus si nombreux aux différentes rencontres.
Remerciements enfin à l'équipe de choc de Larochellivre, pour la qualité autant "matérielle"de l'accueil que celle de l'organisation des interventions elles-mêmes. Pour ces dernières, un grand merci à Annie qui a mené les débats de main de maître.
Les rencontres se suivent et ne se ressemblent guère.
Si j'ai terminé l'année 2008 avec le pire , je commence 2009 avec le meilleur: Chtatou, Sarcelles, Paris, Nonancourt, La Rochelle : que du bonheur !

Prochain départ, mercredi soir pour Bordeaux où j'interviendrai jeudi dans un satge à l'intention de professeurs, documentalistes et bibliothécaires. Mn intervention sera : Rencontrer ses lecteurs en classe...



2 commentaires:

Fabienne de La Rochelle a dit…

Chère Yael HASSAN,

Si vous gardez un bon souvenir de votre passage à La Rochelle, sachez que votre rencontre a été pour moi un pur bonheur d'échanges et de simplicité.
J'ai, tout particulièrement, apprécié vos qualités de cœur et votre très belle pudeur sur des évènements qu'ils ne faut en rien oublier mais bien au contraire transmettre, comme vous le faites si bien dans vos livres, aux générations futures afin que plus jamais la cruauté et l'intolérance ne puissent régner sur notre terre à tous.
Je garde un souvenir particulièrement ému de nos échanges et j'espère avoir la chance de vous recroiser aux hasards des chemins de la vie.

Fabienne une maman d'un élève du collège Fabre d'Eglantine de La Rochelle qui a eu la chance de diner à vos côtés.

Elise a dit…

De retour de ce stage à Bordeaux, lire Otto à mes élèves de cinquième, le silence déjà si émouvant qui alors se fait, une voix hésitante à la fin "c'est un peu comme dans Quand Anna riait", oui, Victoria ! tandis que dans un souffle Sarah ajoute "j'ai posé des questions à maman sur tout ça, mon arrière grand-père est mort comme ça"...
Merci pour votre générosité, n'en doutez pas, elle est au creux de vos livres et donc de vous. Forcément.
Elise